Bai He Quan

Le Kung-fu de la Grue Blanche (Bai He Quan ) est un style du sud de la Chine. Une de ses particularités est la courte distance au combat. Les techniques de bras se font souvent avec les mains ouvertes, ce qui permet de saisir rapidement l’adversaire pour le projeter ou le contrôler. Ce style de Kung-fu est à la fois souple et dynamique, utilisant les frappes, les saisies (Qin na) et les projections (shuai jiao).

Du fait de son application en distance courte, la Grue Blanche privilégie les coups de pieds bas et rapides, ne dépassant généralement pas la ceinture afin de garantir la rapidité d’application.

Tout comme le Wing Chun possède son Chi Sao (mains collantes) et le Taijiquan son Tuishou (poussée des mains), la Grue travaille ses Pan Shou (mains en ponts). La finalité du Pan Shou est de nous apprendre à devenir non mécanique, à réagir spontanément à une situation d’attaque donnée. La réponse à une agression dépendra principalement de la taille et de la force physique de l’attaquant et de l’attaqué ainsi que du milieu extérieur (debout ou assis, lieu vaste ou bondé, objets qui nous entourent, etc.).

Programme de l’école:

  • Les techniques de frappes et parades (ti da fa)
  • Les enchaînements codifiés à deux (dui lian)
  • Les formes (tao lu)
  • Les techniques de self-défense
  • Le combat (sanda)
  • Le travail des armes traditionnelles :
    – Bâton long (gun)
    – Sabre (dao)
    – Deux bâtons courts (shuan jian)
    – Double couteau (bart cham dao)
    – Dagues tridents (tie chi)
  • Le travail énergétique (Qi Gong)
  • Le massage chinois (tui na)